invisible
publicité
invisible
invisible invisible
SERVICES
 
(mise à jour le 30/10/2014) 


ON S'INTERESSE A VOUS
Ces enquêtes nous permettent de mieux comprendre vos attentes et de développer de nouveaux produits plus en phase avec vos besoins.

UNE VIDEO AU HASARD

Michel Lejoyeux : Réveillez vos désirs, vos envies et vos rêves à votre portée

CATALOGUE FIDELITE

DES SUGGESTIONS ?
Si vous avez des suggestions ou des remarques pour améliorer notre site, écrivez nous

UNE QUESTION ?
Hotline
ou bien par e-mail :
contact@pratispharma.com

SONDAGE

Retour à la page sondage
Sondage du 9 Novembre 2009
Génériques : un amendement du PLFSS devrait imposer aux médecins de prescrire dans le répertoire. Pour vous :
C'est justifié 52.8%
Cela ne changera rien 19.4%
De toutes façons, on substitue 27.8%
180 participants
« On peut voter pour les 3 à la fois... »
« exactement ! »
« J'ai essayé. Ca marche pô... Tant pis j'ai mis 3 parce que c'était le 3ème que j'ai tapé ! »
« Certains Prescripteurs frustrés et de mauvaise foi n'hésitent pas à dénigrer le "générique" auprés de leurs patients , afin de se venger de la sécu pour leur non-rémunération de la prescription de génériques ( Contrairement aux phciens qui eux seraient grassement rémunérés pour cela -répété par le patient -!) Alertés les responsables de la CPAM - qui se font vertement tancés lorsqu'ils osent apparaître à l'officine - dégonflent la situation en plaidant l'apaisement avec ses prescripteurs toujours récalcitrants sur le générique! »
« En fait cela ne changera rien. Pour dénouer les liens labos_médecins il faut obliger ces derniers à prescrire en DCI. C'est la sécurité pour le malade et le travail pour le pharmacien. La médecine aux médecins, la pharmacie aux pharmaciens. NB les avantages consentis aux pharmaciens par les labos génériques sont déclarés et imposables, qu'on se le dise! On doit aussi se rappeler que les médecins ont ont une augmentation du C en échange de la prescription de génériques. »
« certains prescripteurs dénigrent la qualité et la quantité de principe actif dans le générique: il y aurait une variabilité de +/- 20% par rapport au princeps. D'où sort cet argument ? Comment prouver le contraire à nos patients ? et qu'en est-il de l'origine géographique de la production de l'industrie pharmaceutique en général ? ... »
« après les excipients, ils ont trouvé les dosages... Même au niveau princeps vous aurez une variations entre 2 lots différents.... L'origine des médicaments : même les sanofi bien français ont pignon sur rue en chine et en Inde! (je vous rappelle le récent retrait du lovenox qui est fabriqué en Chine!). Je suis tout à fait d'accord avec ce qui est dit au-dessus : les remises chez nous sont encadrées et même si remises supplémentaires cela ne grève pas la sécu, contrairement à la mention NS apparaissant en cas de challenge labo qui provoque un coût 30% supérieur pour la société. »
« Il s'agit en fait d'une information à propos des génériques que l'on trouve un partout dans le monde et sur internet. Il faut bien expliquer à nos patients inquiets qu'en France le médicament est suivi de sa fabrication à sa délivrance par des pharmaciens. Générique ou princeps. A condition de l'acheter en pharmacie. »
« votre question est mal posée et je m'étonne de ceux qui font la réponse 3. On ne peut substituer que si le médecin prescrit un médicament dans le répertoire, si le médecin marque tahor je ne peux pas donner une autre statine! Ca ne changera pas tout mais certains médecins se sentiront obligés »
« Pourquoi cette question ? On n'avait pas déjà demandé aux médecins de le faire ? Il me semble même que les syndicats avaient accepté en échange d'une augmentation... qu'on ne leur a jamais menacé de supprimer en cas de mauvais résultat contrairement aux pharmaciens. »
« Les laboratoires de princeps font un lobbying très efficace auprès de nos autorités de tutelle et du corps médical : 1- Dénigrement de la qualité des génériques (ex : Durogesic, médicaments pour l'épilepsie, Plavix, ....) 2- Mise en place de nouvelles formes, nouveaux dosages ou de nouveaux sels pour limiter voire même stopper le développement du générique (Lipanthyl, Ogastoro, Coversyl, ...) sans parler des dernières "nouveautés" telles que : Ixprim effervescent (Ixprim devant être génériqué prochainement) et Coveram (Coversyl + Amlor). 3- Techniques de "caressage" des médecins dans le sens du poil en leur proposant de prescrire des médicaments non encore génériquables (tahor, inexium ou pariet, ...). Le médecin reste alors maître de sa prescription. 4- Les labos mettent également en avant la défense de la recherche et de l'emploi en France. A cela s'ajoute la démission de certains médecins qui ne veulent pas se prendre la tête avec leurs patients refusant sans motif valable les génériques et qui se disent qu'ainsi c'est le pharmacien qui devra se débrouiller. Jusqu'à présent aucune incitation financière n'influençait le médecin à prescrire en DCI et rien n'empêchait un médecin d'inscrire la mention Non Substituable sur l'ensemble de son ordonnance. Les médecins sont-ils prêts à modifier leurs habitudes ???????? Enfin, pourquoi ne pas imposer systématiquement les génériques aux bénéficiaires de la CMU ? »
« "Ce n'est pas parce qu'on est à la CMU qu'on n'a pas le droit aux VRAIS médicaments." J'ai entendu cette phrase plusieurs fois au comptoir !!! »
« moi aussi »
« CMU ou pas CMU dans l esprit des patients qui ne payent souvent rien (pour ceux qui ont des complémentaires) le générique étant moins cher il est donc moins bon !!!et la santé doit etre gratuite jour rt nuit 24 h sur 24 ! Ne serait il pas judicieux pour les jeunes qui ne sont pas encore alcooliques de les inciter quand diabète et cholestérol il y a de leur proposer après un régime pas tenu (les médicaments devraient compenser gratuitement !!!) de leur donner une ALD pour 6 mois seulement pour les inciter à se réguler eux memes -sachant qu au bout de 6 mois ils auront à payer ils feront peut etre des efforts! quant aux prescriptions de statines très couteuses elles sont souvent prescrites au départ par l hopital pour un mois et le généraliste doit renouveler ensuite les traitements et ce sont eux que la SECU embete. Ces derniers harcelés par les patients prescrivent au mieux et nous les pharmaciens avons fait de notre mieux pour substituer-il est vrai que la solidarité entre pharmaciens n existe pas et beaucoup de patients furieux des génériques vont chez un confrère ravi de récupérer une ordonnance qu il honorera sans génériques !!! »
« Une fois de plus, on se rend compte que les internes en médecine sont très actifs; ils ont un pouvoir de blocage sur le système hospitalier non négligeable et font ainsi pression sur les pouvoirs publics qui ont donc plus de mal à faire bouger les habitudes des médecins. Par contre, les pharmaciens eux se battent mais c'est souvent du chacun pour soi. Resultat : notre lobbying es bien moins efficace »
« et maint les medecins ont deja sur leurs ordonnances une case à cocher S ou NS... »
« il faudrait aussi abolir le TFR qui brouille le message de substitution »
Retour à la page sondage



invisible Un site PPDL Publishing Network Mentions légales - Annonceurs - Qui sommes nous ? - Congrès médicaux - Emploi infirmier - Télémedecine - Nous contacter -
Copyright 2012 Groupe PPDL Santé EUROPE - Tous droits réservés
invisible
invisible
Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Retrouvez tous les services 100% Pharmacien sur PratisPharma.com

  invisible
invisible invisible invisible invisible invisible